Temps à lire: 3 minutes

L’œuvre de François Rouan, né à Montpellier en 1943, est depuis longtemps exposé à travers le monde mais l’artiste n’avait jamais fait l’objet d’une rétrospective dans sa ville natale.
Le musée Fabre a souhaité mettre en lumière son travail et particulièrement ce qui en constitue le cœur, la peinture.

C’est ici à Montpellier que Rouan a connu ses premières émotions artistiques : la reliure de textes surréalistes, l’inscription à l’École des Beaux-Arts et les premières pochades sur le motif sur la trace des Fauves. Lors de sa première visite au musée Fabre en 1957, il fut bouleversé par la découverte de chefs-d’œuvre tels que Les Baigneuses de Courbet, La Toilette et la Vue de Village de Bazille. Moins de dix ans plus tard, il présente une toile aux côtés de celles d’une vingtaine de jeunes peintres issus de l’atelier de Camille Descossy dans l’exposition Jeunes peintres de l’École de Montpellier (1966).

Depuis, l’artiste n’a eu de cesse d’interroger la nature de la peinture et d’en livrer sa vision, libre et unique :

La peinture véritable se révèle là où l’objet opère une résistance à livrer entièrement son image.

Marqué par les papiers découpés de Matisse et son amitié avec Balthus lors de son séjour à la Villa Médicis, Rouan ne suit cependant aucun chemin préétabli. La technique qu’il élabore dès ses débuts vers 1965, celle du tressage – au-delà d’un procédé, un véritable état d’esprit – est le fil rouge d’une production et d’une pensée en constante évolution.

L’exposition retrace cinquante années d’un œuvre prolifique, qui oscille entre une monochromie presque austère et une exubérance colorée avec, en filigrane, une représentation du corps omniprésente. Le parcours de l’exposition offre une vision chronologique, scindée en cinq décennies de 1966 à 2016, toutes jalonnées de séries historiques. On y perçoit l’ampleur d’un art en mouvement perpétuel et l’on y découvre des peintures inédites, fraîchement peintes par l’artiste.

FRANÇOIS ROUAN Tressages 1966 – 2016
4 FÉVRIER 2017 – 30 AVRIL 2017

ACCÈS
Le musée Fabre et l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran : deux lieux, un seul musée

Musée Fabre
Départements peintures, sculptures, dessins du XIVe au XXIe siècle.
39, boulevard Bonne Nouvelle
34000 Montpellier

Tel : 00 33 (0)4 67 14 83 00
Fax : 00 33 (0)4 67 66 09 20
Courriel : [email protected]
http://museefabre.montpellier3m.fr/