Temps à lire: 2 minutes

Pascal Humbert dans le seul-en-scène « Premier Amour » de Samuel Beckett, mise en scène de Mo Varenne.

« Mais quelle importance, la manière dont les choses se passent, du moment qu’elles se passent ? »
« Premier Amour” est une nouvelle écrite en 1946 par Samuel Beckett, qui a été peu présentée au théâtre, dans laquelle un homme tente de raconter son premier amour…

Pascal Humbert

Note d’intention de la metteuse en scène Mo Varenne :
L’homme qui expose ce qui se passe dans sa tête entraîne les spectateurs dans un va- et-vient rythmant et activant le déroulement de sa pensée. Il parle de sa rencontre avec une femme, de son amour. Il le tourne et le retourne, c’est un poids sur le cœur, une obsession. Il le parle, il l’écrit, dans sa tête, cet amour trop pesant, trop tourmentant, cette pierre sur le cœur, qu’il roule. Il la roule comme la vague sur la grève, que ce premier amour devienne un galet dur et lisse… Lisse de tout amour. Entreprise douloureuse que cette volonté de précision obsessionnelle et ce désir de se débarrasser de tout dérangement pour atteindre un état d’“existant” à l’instar du végétal ou du minéral. – Mo Varenne

Premier Amour Nestle

pièce « PREMIER AMOUR » – du 5 janvier au 23 février 2018 au Théâtre de Nesle.

8 rue de Nesle,
75006 Paris
métro Pont Neuf/Odéon
Retrouvez « Premier Amour » sur Facebook

[amazon_link asins=’2707301418′ template=’ProductGrid’ store=’parisacontrej-21′ marketplace=’FR’ link_id=’2ff08e7c-e0a1-11e7-baba-7fae020c6dfc’]